Un panaris, c’est quoi au juste ?

par Avr 12, 2021Non classé

Le panaris est une infection qui atteint le bout d’un doigt ou d’un orteil. Cette infection se manifeste par la création d’un abcès au coin de l’ongle. Il peut être très douloureux.

Comment reconnaître un panaris ?

Cette maladie vient d’une petite blessure près de l’ongle qu’on ne remarque même pas. Les bactéries profitent de cette petite ouverture et se développent en quelques jours. Au bout de deux à cinq jours, un pus se forme sous la peau et la douleur devient évidente.

Comment attrape-t-on le panaris ?

Le panaris s’attrape de différentes façons. Il peut s’agir d’une piqûre d’insectes mais les cas les plus fréquents sont dus aux traumatismes au niveau du cuticule. Lors d’une manucure trop brutale, les coins des ongles subissent des agressions laissant une ouverture pour les bactéries. Dans d’autres cas, de petites inattentions comme les échardes et l’arrachement des petites peaux peuvent être à l’origine du panaris.

Le développement de ce mal

Le panaris commence par une rougeur autour de l’ongle. Il est plus fréquent sur les doigts de la main mais dans certains cas peuvent survenir sur les ongles des pieds. Cette rougeur s’accompagne d’un gonflement suivi de douleur. Si le panaris n’est pas soigné, la douleur peut évoluer et devenir permanente. Le pus grandit jusqu’à former une boule de couleur blanchâtre autour de l’ongle infecté.

Comment traiter le panaris

Considéré comme maladie sans gravité, le panaris peut devenir dangereux s’il n’est pas traité convenablement. En effet, le panaris non traité peut s’étendre et atteindre les gaines des tendons et parfois même les os. Les personnes diabétiques, dépendantes à l’alcool ou encore à faible immunité doivent être particulièrement vigilants. Comme toute infection, le traitement du panaris passe par la prise d’antibiotiques. Pour un panaris superficiel cependant, un bain dans du dakin dilué ou encore dans de l’eau chaude avec du javel et du gros sel est suffisant.